Un/thinking Binaries

21 Mars 2022

« Homosexuel donc coupable. Un procès pour excitation de mineurs à la débauche en 1896 »

Cette séance du séminaire de l’axe genres et sexualités se tiendra en présentiel uniquement le lundi 21 mars de 17h à 19h en salle 145, Bâtiment Olympes de Gouges. Métro 14 BNF, RER C BNF, Tram 3 Avenue de France.

L’évènement est ouvert à toutes et tous.

Il accueillera Gabrielle Houbre (MCF HDR, CERILAC/Université Paris Cité) qui  présentera ses recherches autour de l’homosexualité masculine, fin 19e siècle (voir plus de détails, infra). La discutante de la séance est Martine Beugnet (Professeure, LARCA/Université Paris Cité).

Résumé : Amiens, juillet 1896 : une vingtaine d’hommes sont arrêtés pour outrage à la pudeur et excitation de mineurs à la débauche, sachant que la France ne pénalise alors ni l’homosexualité, ni la prostitution. La presse locale mais aussi nationale monte en épingle ce fait divers pour en faire avant tout le procès de l’homosexualité masculine, 14 mois après la condamnation d’Oscar Wilde en Angleterre. L’étude en cours de cette « affaire sensationnelle », comme le feuilletonne le Progrès de la Somme en entretenant l’indignation de l’opinion publique, repose en outre sur de riches archives inédites, de police et de justice mais aussi des lettres privées des inculpés. 

Bio : Gabrielle Houbre, MCF-HDR, enseigne l’histoire à GHES, est membre du Cerilac et directrice de la Cité du Genre. Spécialiste d’histoire sociale et culturelle et des problématiques de genre au XIXe siècle, elle travaille actuellement sur les sexualités et les identités de sexe/genre. Elle a récemment publié sur ces sujets : « Le XIXe siècle » in Une histoire des sexualités, PUF, 2018 et Les deux vies d’Abel Barbin, né Adélaïde Herculine (1838-1868), PUF, 2020.

————————————————————————————

PRESENTATION DU GROUPE

Dans le prolongement du travail du groupe de recherche ‘Gender Studies’, le groupe Gender and Sexuality Studies (GSS) propose une réflexion collective sur les problématiques liées à la construction du genre, de la sexualité et de l’orientation sexuelle, en interaction avec le monde social, économique et politique. Le thème de recherche, « Un/thinking Binaries », met en avant l’importance des questions de diversité et de discrimination. Il se donne pour but d’examiner les intersections entre les catégories de race, d’ethnicité, de classe, de genre, de région et de religion, dont les systèmes de savoir et de pouvoir, bien que différents, sont co-constitués et imbriqués.

L’objectif principal de « Un/thinking Binaries » est de rassembler des chercheurs et chercheuses dont le travail interroge la classification binaire des attributs de genre, de race, de classe, de sexualité et de religion. Dans une perspective interdisciplinaire, « Un/thinking Binaries » propose de réviser, de renouveler et d’étendre, à travers un regard queer, les outils méthodologiques servant à appréhender les oppositions traditionnelles hommes/femmes, masculin/féminin, masculinité/féminité, homo/hétéro-sexualité, cis/trans-genre, en rapport avec les discriminations de race, d’ethnicité, de religion, de classe, de région, ou encore les discriminations liées au handicap et à l’âge.

Le GSS inclut des chercheurs et chercheuses permanent.e.s, des jeunes chercheurs et chercheuses et des doctorant.e.s dont les spécialités croisent les disciplines de l’histoire, des arts et cultures visuelles et de la littérature. Il couvre un large champ d’espaces géographiques, de périodes, d’approches et de disciplines, en prenant en compte la façon dont les objets d’étude s’exportent à travers les langues et les cultures.

______________________________________________________________

Continuing the work of the ‘Gender Studies’ research group, the collective reflection of the Gender and Sexuality Studies Research Group (GSS) centres on issues pertaining to construction of gender, sexuality and sexual orientation in their interaction with social, economic and political relations. The research theme titled ‘Un/thinking Binaries’ attaches importance to diversity, discrimination and intersections of race, ethnicity, class, gender, sexuality, region, and religion with different but co-constitutive, co-imbricated systems of knowledge and power.

The principal aim of ‘Un/thinking Binaries’ is to bring together researchers working to interrogate binary classification regimenting attributes of gender, race, class, sexuality and religion. In its interdisciplinary focus, ‘Un/thinking Binaries’ proposes to queer, revise, renew and extend methodological tools to navigate longstanding normative binaries of man/woman, male/female, masculine/feminine, homo/hetero-sexualities, cis/trans-gender in relation to frames of social categorisation such as race, ethnicity, religion, class, region, ableism and ageism to name a few.

The members of GSS comprise permanent staff, early career researchers and doctoral students with specialisms across disciplines of History, Art and Visual Cultures, and Literature. GSS spans a wide array of geographical locations, periods, approaches, and disciplinary crossings, considering how research objects translate across languages and cultures.

Program 2021-2022 :

Download the programm

Télécharger le programme

Contact : sandeep.bakshi@u-paris.fr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search